Mardi 12 mars

C’est un mardi particulier. Ce soir, je fête la publication de mon nouveau livre dans une librairie. J’arrive à Rosny fébrile, je suis heureuse d’être là mais ce n’est pas tout à fait comme les autres fois. Dans ma tête, les pensées se bousculent. Est-ce qu’il y aura du monde ? Est-ce que je saurai parler de mon roman ? Est-ce qu’il plaira à ceux qui le liront ? 

En repartant quelques heures plus tard, ce n’est plus à cela que je pense. Pour la première fois, je n’ai pas pris de notes pendant l’atelier, ni mis en ordre mes idées tout de suite après. Je sens que je ne pourrai pas raconter. Ce que nous avons vécu, cette émotion née de la lecture et de l’écoute d’un texte, restera entre les quatre murs de la salle. Entre nous surtout.

En repartant quelques heures plus tard, je suis toujours heureuse que mon livre existe mais quelque chose s’est déplacé. L’essentiel, ailleurs. 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s